Les petits opérateurs du secteur du tourisme soumettent leurs propositions de budget 2022-2023 au ministre des Finances
TOURISME

Les petits opérateurs du secteur du tourisme soumettent leurs propositions de budget 2022-2023 au ministre des Finances 

Renganaden Padayachy, a poursuivi ses discussions avec les différentes parties prenantes dans le cadre des Réunions de Consultation Prébudgétaire 2022-2023, et a convoqué, il y a deux jours, les représentants de l’Association des Opérations Touristiques, l’Association des Professionnels du Tourisme, la Fédération des Opérateurs de Bateaux de Plaisance et l’Association des Opérateurs Inbound.

L’Association of Tourist Operation, par l’intermédiaire de M. Chetrajchandrasing Jhurry, a expliqué que l’objectif principal de leur proposition au ministre était de travailler à la résilience des petits opérateurs ainsi que des petites et moyennes entreprises (PME) de l’industrie du tourisme au cours des trois à cinq prochaines années.

Il a affirmé que la réouverture du pays aux voyageurs, à partir d’octobre 2021, était l’occasion de mettre en place la structure adéquate et d’orienter les ressources appropriées en vue de rendre l’industrie plus efficace.
En outre, M. Jhurry a souligné que chaque siège de passager d’avion devait être considéré comme une opportunité pour chaque partenaire du secteur, qu’il s’agisse de grands ou de petits opérateurs. Une proposition a été faite au ministre des finances de suivre la mise en œuvre des projets et mesures dans l’industrie du tourisme.

Pour sa part, le président de l’Association des professionnels du tourisme, M. Daniel Saramandif, a suggéré au ministre la mise en place d’un Conseil du tourisme pour, entre autres, permettre une prise de décision rapide dans le secteur, accroître les consultations entre les opérateurs et les institutions clés, et élaborer un plan directeur et des stratégies pertinentes pour l’industrie.

En outre, il a déploré le nombre de travailleurs mauriciens du tourisme qui quittent le pays pour aller travailler à l’étranger, alors que les étrangers, ayant peu de connaissances et d’expérience du secteur local, ne sont pas en mesure de maintenir la qualité de service et le niveau d’hospitalité des employés précédents. M. Saramandif a déclaré qu’il avait demandé au Dr Padayachy une augmentation des salaires des travailleurs locaux du tourisme ainsi que des subventions pour les petits opérateurs afin qu’ils puissent payer les salaires plus élevés et renouveler leur flotte.

Quant au président de la Fédération des opérateurs de bateaux de plaisance, M. Prem Beerbul, il a évoqué les mesures nécessaires pour que ses 1 325 membres obtiennent un meilleur retour sur investissement et les frais commerciaux annuels, d’un montant total de Rs 26 millions. Il a souligné la nécessité de mettre en place des infrastructures telles que des salles d’attente et des toilettes pour les clients et des facilités hors taxes pour l’achat d’équipements.

Enfin, la représentante de l’Association of Inbound Operators, Mme Geneviève Dardanne, a plaidé pour que les autorités renforcent la visibilité de Maurice auprès des touristes habituels, surtout après la réouverture des frontières aux voyageurs en octobre 2021. Elle a également appelé à des initiatives pour faire de l’île Maurice une destination verte et durable.

Related posts