L’île Maurice célèbre le 187e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés
CULTURE

L’île Maurice célèbre le 187e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés 

Le mardi 2 novembre, jour férié, marque le marque le 187e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés à Maurice. Date charnière dans l’histoire de l’île Maurice, elle est commémorée chaque année sur le site de Aapravasi Ghat à Port Louis, lieu où les travailleurs engagés ont débarqué pour la première fois.

Aapravasi Ghat, patrimoine mondial de l’UNESCO
L’Aapravasi Ghat, situé dans l’enceinte du port de Port-Louis est l’endroit où les travailleurs sous contrat ou engagés ont débarqué pour remplacer les esclaves. Entre 1 834 et 1920, presque un demi-million de travailleurs sous contrat sont arrivés de l’Inde et sont descendus à l’Aapravasi Ghat, pour ensuite être acheminés vers les plantations sucrières de Maurice ou pour être transférés à l’île de la Réunion, en Australie, en Afrique australe et orientale ou encore dans les Caraïbes.

L’Aapravasi Ghat a été classé patrimoine mondial par l’UNESCO depuis le 12 juillet 2006.

L’engagisme pour succéder à l’esclavage
Dans la foulée de l’abolition de l’esclave (qui a duré 200 ans) à l’île Maurice en 1835, les Britanniques, qui ont besoin de main-d’œuvre pour les champs de canne, se tournent vers l’Inde pour recruter des travailleurs libres et bon marché.

Le 2 novembre 1834, 36 laboureurs engagés débarquent à Maurice à bord du navire Atlas, après l’arrivée d’un premier navire nommé Sarah, le 1° août 1834, avec, à son bord, 39 travailleurs engagés en provenance du sous-continent indien. La majorité d’entre eux vient du Bihar. Le voyage entre l’Inde et Maurice a duré 39 jours soulignent les historiens.

Vu que le navire arrive à Maurice un dimanche, ce n’est que le 4 novembre que les travailleurs indiens touchent officiellement le sol mauricien. De 1834 à 1924, 451 746 travailleurs engagés ont débarqué à l’île Maurice.

Leur principale motivation : l’espoir d’une vie meilleure. En dépit des conditions de vie souvent difficiles, les travailleurs indiens ont, au fil des ans, énormément contribué à façonner l’île Maurice moderne. À tel point, qu’aujourd’hui, l’île Maurice est non seulement devenue un des pays les plus riches d’Afrique, mais également un pion essentiel dans la diaspora indienne à travers le monde.

Les célébrations se dérouleront, cette année, à l’Aapravasi Ghat, en présence du Deputy Prime Minister Steven Obeegadoo, le Premier ministre par intérim. Steven Obeegadoo fera une visite guidée du site avant de visiter une exposition de tableaux par des artistes qui seront à l’honneur.

Toujours dans le cadre des célébrations, une héritage week a démarré samedi 20 octobre. Des tableaux sont exposés à travers l’île, dans les centres commerciaux, notamment à Cascavelle et supermarchés Super U, dans le but d’aider les Mauriciens à s’instruire et peaufiner leurs connaissances sur i’engagisme. Le Beekrumsing Ramlallah Interpretation Centre a, par ailleurs, aussi prévu une exposition de tableaux, dans le but de retracer la vie des travailleurs étrangers à l’époque.

Related posts