Talents Mauriciens / No.22. Shalvesh Nundlaul Cheetamun, Hilton,Emirats Arabes Unis
Talents Mauriciens

Talents Mauriciens / No.22. Shalvesh Nundlaul Cheetamun, Hilton,Emirats Arabes Unis 

// Cluster Marketing & Communications Manager, Hilton Ras Al Khaimah Beach Resort & Hilton Garden Inn Ras Al Khaimah – United Arab Emirates

Talents mauriciens ! Une série originale d’« Île Maurice Tourisme », consacrée aux Mauriciens qui se sont expatriés avec succès dans le domaine du tourisme à travers le monde. Entre fierté et sacrifices, espoirs et réussites, une plongée inspirante dans la vie de ceux et celles qui font briller l’île Maurice à l’étranger. Aujourd’hui nous accueillons Shalvesh Nundlaul Cheetamun, Cluster Marketing & Communications Manager de deux établissements hôteliers prestigieux aux Emirats Arabes Unis : Hilton Ras Al Khaimah Beach Resort  et Hilton Garden Inn Ras Al Khaimah . Cet as du marketing, brillant communicant, a été sélectionné parmi les TOP 50 POWER MARKETING IN THE MIDDLE EAST. Une reconnaissance qui l’encourage à aller encore plus loin dans le tourisme, qu’il a embrassé par hasard il y a cinq ans.

Pourquoi avez-vous choisi le tourisme ?
Mon introduction dans le domaine de l’hôtellerie s’est faite de manière inattendue, prenant initialement son envol lorsque j’ai visité les Émirats Arabes Unis il y a plusieurs années. Avec un « Major » en design graphique à l’Université de Technologie, j’avais commencé à postuler à des rôles de graphiste après avoir obtenu mon diplôme en 2015. Déterminé à me diversifier, j’avais postulé à divers rôles dans de larges secteurs pour élargir mes opportunités et j’avais postulé pour un poste de coordinateur Marketing à l’hôtel Hilton. Après un entretien réussi, on m’a rapidement proposé un poste et ce fut le début de ma carrière dans l’hôtellerie. Lorsque je me remémore mes cinq années de travail dans ce secteur, je peux dire que j’ai vraiment apprécié ce voyage et que j’ai développé un grand sens de la passion dans ce secteur, en particulier à l’hôtel Hilton. 

En quoi consiste votre travail ?
Mes responsabilités fondamentales consistent à m’occuper de toutes les communications, des campagnes de marketing et de la direction des médias sociaux, tout en pilotant les performances et la croissance de l’entreprise. L’ensemble des plans de marketing et de relations publiques sont élaborés de manière indépendante par moi-même, car je m’occupe des visites des médias, des conférences et de l’obtention de revues approfondies. Il est essentiel de veiller à ce que le contenu marketing reflète la valeur et l’image de la marque, et il est vital que les deux hôtels bénéficient d’une large reconnaissance de la marque.

Quelles sont les formations que vous avez suivies ?
Avant tout, je dirais que mon diplôme en design graphique a joué un rôle clé dans l’élaboration des stratégies de marketing pour les campagnes des hôtels. En plus de mon diplôme, le personnel de l’hôtel Hilton bénéficie d’un module de développement de carrière comprenant diverses méthodes de formation qui sont dispensées dans une classe à l’hôtel et sur une plateforme en ligne appelée “Hilton University”. De plus, Hilton nous a donné l’opportunité de visiter des propriétés sœurs pour une formation complémentaire afin de développer nos compétences dans notre département spécifique. Cela a énormément contribué à mes connaissances dans le domaine de l’hôtellerie, et je suis très reconnaissant de la formation que Hilton m’a offerte pour améliorer ma carrière.

Quel était votre parcours professionnel ?
Comme indiqué précédemment, j’ai obtenu un diplôme de graphiste à l’Université de technologie de Maurice et j’ai commencé ma carrière en tant que professionnel du marketing aux Émirats Arabes Unis.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’exercice de votre profession ?
Au cours de ma profession, j’ai rencontré plusieurs obstacles qui m’ont conduit à atteindre le stade de ma carrière que j’ai aujourd’hui. La récente pandémie illustre l’un des nombreux obstacles que j’ai rencontrés, car elle a eu un impact considérable dans le domaine de l’accueil. Il était essentiel que je trouve rapidement des solutions et, au final, j’ai réussi à élaborer diverses stratégies pour surmonter ces difficultés avec l’aide de la formidable équipe du Hilton.
En fait, le Hilton Ras Al Khaimah Beach Resort a été reconnu comme étant le premier hôtel de la région à mettre en œuvre des mesures COVID, ce qui a été souligné par le National – l’un des principaux titres de presse des EAU. En outre, il est devenu une destination de vacances populaire pour les résidents des Émirats arabes unis qui ont adoré séjourner à l’hôtel.

Coronavirus: inside a five-star UAE hotel gearing up for safe stays during the Eid break (thenationalnews.com)

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaiterait faire carrière dans votre spécialité ?
Le meilleur conseil que je pourrais donner aux personnes qui souhaitent entamer une carrière dans l’hôtellerie est qu’il est essentiel qu’elles soient passionnées par ce domaine, qu’elles fassent preuve de dévouement et qu’elles s’y intéressent fortement.  L’hôtellerie est une profession assez difficile, car c’est une industrie complète qui débute dans le « back of the house » et qui exige que le personnel travaille régulièrement en dehors de sa description de poste et se transforme en différents rôles pour être quelqu’un partout et à tout moment ! La personne qui souhaite faire carrière dans l’hôtellerie doit être pleine d’entrain, avoir d’excellentes capacités de communication et aimer travailler avec une multitude de personnes.

> Hilton Ras Al Khaimah Beach Resort

Pourquoi avez-vous choisi de vous expatrier ?
Cela s’est fait tout naturellement lors de ma visite aux Émirats Arabes Unis. J’y ai vu une excellente occasion de commencer ma carrière dans le pays, car Dubaï est célèbre dans le monde entier pour sa culture florissante et son style de vie somptueux. En particulier dans le secteur de l’hôtellerie, il existe une multitude d’opportunités d’emploi et de perspectives de carrière. Les Émirats Arabes Unis sont connus pour être le point chaud des destinations de voyage. En outre, les Émirats Arabes Unis offrent des incitations aux personnes dont le travail est reconnu, ce qui les motive à progresser dans leur carrière.

Est-il facile de vivre et de travailler à l’étranger ? Comment s’est passée votre adaptation à un nouvel environnement culturel et au style de comportement du pays d’accueil ?
C’était vraiment une belle expérience de commencer ma carrière aux Émirats Arabes Unis, car vous rencontrez des personnes du monde entier et interagissez avec des gens de cultures et d’origines ethniques différentes. Cependant, la nature et la verdure me manquent, mais la plupart des hôtels dans lesquels j’ai travaillé ont intégré la nature dans leur conception. L’adaptation à l’intérieur du pays n’a pas été aussi difficile, car la culture de l’île Maurice est assez semblable à celle d’ici, en ce qui concerne la nourriture et le fait d’être un centre international. Tout est assez fluide dans les Émirats Arabes Unis, pour autant que l’on respecte la culture.

Quel est le sacrifice le plus important que vous avez dû faire pour vivre votre profession à l’étranger ?
Le plus grand sacrifice que j’ai fait a été de laisser ma famille à la maison, ce qui a été extrêmement difficile car je suis très proche d’eux. Cependant, la technologie a évolué de telle sorte que la communication est devenue si simple que je peux les appeler par vidéo et communiquer avec eux tous les jours.

Pourquoi le savoir-faire mauricien s’exporte-t-il si bien ?
En grandissant dans une culture multiethnique, nous avons appris à être calmes, passionnés et à nous adapter à toutes les situations. Nous devrions être fiers de notre capacité d’adaptation car elle nous aide à prospérer parmi d’autres cultures, et les gens nous aiment partout où nous allons !

> Hilton Garden Inn Ras Al Khaimah

Reviendrez-vous pour partager votre expérience dans le pays ?
Je me vois bien revenir un jour dans mon pays d’origine, pour partager les connaissances que j’ai acquises à l’étranger. Je serais ravi de venir soutenir toute demande, que ce soit dans le secteur privé ou public.

Quelle a été votre plus grande satisfaction professionnelle ?
L’année 2020 a été une année extrêmement difficile dans le secteur de l’hôtellerie, et j’ai été confronté à ma véritable capacité car notre principal objectif était de maintenir l’hôtel en activité. Plusieurs stratégies et plans marketing ont été mis en place afin de lutter contre la récession et il était essentiel de prendre des décisions intelligentes. C’est ainsi que nous avons créé le Hilton Ras Al Khaimah Beach Resort, qui est rapidement devenu le meilleur hôtel de vacances des Émirats arabes unis à la fin de 2020. Nous avons réussi à obtenir une couverture médiatique de plusieurs millions de dollars et à dépasser les attentes au quatrième trimestre 2020, malgré la fermeture des vols internationaux.

En outre, une autre de mes grandes réussites a été mon article dans HOTELIER MIDDLE EAST, où j’ai été reconnu dans le TOP 50 POWER MARKETING IN THE MIDDLE EAST.

En outre, j’ai participé à des projets plus vastes, comme le soutien à Hilton Corporate dans le cadre de projets pilotes, et j’ai été affecté à une équipe spéciale pour soutenir la conversion d’un hôtel en Conrad Abu Dhabi Etihad Towers.

Comment voyez-vous l’industrie touristique mauricienne ?
L’industrie touristique mauricienne est extrêmement performante, étant active sur différentes campagnes notamment lors de la première et de la deuxième phase d’ouverture .L’île Maurice s’est associé à un grand nombre d’influenceurs et a produit plusieurs campagnes internationales de premier plan qui ont été activées afin de stimuler le marché du tourisme dans le pays. Cette fois-ci, il est essentiel que le budget d’ouverture de l’île Maurice au reste du monde soit poussé et élargi. Malheureusement, l’île Maurice a été affectée négativement par le COVID, mais il est maintenant temps de maintenir l’élan au cours du prochain trimestre en 2021, et du premier trimestre en 2022. L’Expo 2020 sera une excellente occasion de promouvoir notre île au sein des EAU, et de répandre la connaissance par le bouche à oreille.

Si vous deviez choisir un slogan pour l’île Maurice ?
L’île Maurice, votre destination de rêve !

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui s’intéresse aux métiers du tourisme ?
Je dirais : foncez ! Si vous êtes vraiment passionné par ce domaine et que vous vous voyez évoluer dans l’industrie, alors c’est quelque chose que vous devriez faire. L’hôtellerie est un domaine très diversifié, où vous pouvez vous épanouir dans tous les départements. Mon mantra est de toujours suivre ce que vous aimez dans l’hôtellerie et vous y arriverez sans aucun doute.

Une bonne idée que l’on pourrait appliquer au monde du travail mauricien et que vous avez retenue pendant votre expatriation ?
Hilton m’a appris que la technologie évolue constamment et devient de plus en plus puissante. La principale force motrice est de tirer parti de la technologie de différentes manières qui peuvent aider l’environnement – ce qui est important en raison de la préférence croissante pour la durabilité. Nous devons simplement veiller à l’équilibre entre l’adaptation et l’utilisation des nouvelles technologies.

À l’hôtel, j’ai mis en place des codes QR et réduit le papier de 80 %, ce qui a entraîné une réduction massive des coûts mensuels. Les codes QR ont été mis en place dans tous les secteurs de l’hôtel, qu’il s’agisse des menus, des lettres de bienvenue, des informations sur l’hôtel ou des cartes numériques. En outre, cette conception s’est avérée très utile et pratique en matière de sécurité et d’hygiène à l’hôtel.

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui s’intéresse aux métiers du tourisme ?
Je dirais : foncez ! Si vous êtes vraiment passionné par ce domaine et que vous vous voyez évoluer dans l’industrie, alors c’est quelque chose que vous devriez faire. L’hôtellerie est un domaine très diversifié, où vous pouvez vous épanouir dans tous les départements. Mon mantra est de toujours suivre ce que vous aimez dans l’hôtellerie et vous y arriverez sans aucun doute.

Quel est votre objectif professionnel ultime ?
C’est difficile à dire car le monde évolue à un rythme si rapide, mais à terme, j’aimerais soutenir Maurice en gérant plusieurs hôtels sur l’île, notamment en développant des stratégies de marketing et en atteignant des objectifs de commerce électronique. Un autre domaine dans lequel j’aimerais me plonger est le secteur du tourisme, en raison de son immense potentiel. Les connexions et les relations sont les facteurs clés de toute campagne réussie, que j’ai construites pendant mon séjour au Hilton.

Qu’est-ce qui vous manque le plus à l’île Maurice ?
Mon peuple ! Ma famille et mes amis me manquent sans aucun doute, et aussi le beau climat. Sans bliyer ene bon ti mine bouille avec so boulettes – ene bon piment crazer ! Ouuff… L’eau à la bouche !

Auriez-vous pu vous épanouir pleinement si vous étiez restée à l’île Maurice ?
J’étais assez connu à Maurice pour avoir été le cofondateur de la page “Le Crazy Couple” sur Facebook. C’était un grand succès et nos followers ainsi que les médias généraux ont adoré !
Le Crazy Couple | Facebook

En termes de perspectives de carrière, il m’aurait fallu plus de temps pour arriver là où je suis aujourd’hui dans ma carrière. En cinq ans, j’ai beaucoup progressé et j’ai atteint mes objectifs grâce au soutien de ma famille, de mes amis et de mes collègues qui se sont vraiment intéressés à ma passion et ont apprécié mon potentiel.

Quel est le mot ou la phrase en mauricien qui vous permet de garder le moral ?
Dekouver to mem, lavenir dan to lame, pa perdi letan !

Related posts