L’industrie touristique mauricienne doit aussi son succès au travail méticuleux, précieux, minutieux et passionné de milliers de femmes. Dans cette nouvelle rubrique « Île Maurice Tourisme » va rendre, sur une base hebdomadaire, hommage à ces milliers de femmes qui, dans l’ombre ou dans la lumière, façonnent elles aussi l’industrie-phare de l’île Maurice. “Ile Maurice Tourisme” accueille aujourd’hui Dolores Semeraro, un visage et une voix qui vont invariablement penser à l’hospitalité, le tourisme et l’hôtellerie. A travers son brillant podcast « Truth Behind Travel », Dolores prend le pouls de la planète tourisme et redonne envie et confiance aux voyageurs. Son brillant parcours professionnel est particulièrement inspirant.

1.En quoi consiste votre métier ?
Je travaille avec des professionnels du tourisme et de l’hôtellerie pour les aider à développer des stratégies de communication et de marketing touristique gagnantes. Je suis également l’hôte de mon podcast “Truth Behind Travel”, une émission hebdomadaire consacrée à l’industrie du voyage et aux moyens de redonner confiance aux voyageurs.

2. Pourquoi avez-vous choisi le tourisme et quel est votre parcours professionnel ?
J’ai travaillé dans l’hôtellerie et le tourisme depuis mon tout premier emploi, il y a près de 20 ans. C’est dans mon sang. La passion des voyages et de l’exploration du monde n’a fait que cimenter ce que je savais être mon choix de vie et ma carrière.

Il y a environ 20 ans, lorsque j’ai terminé mes études universitaires et obtenu ma licence en langue chinoise, je suis partie en Chine, où j’ai vécu pendant sept ans. Mon parcours dans l’hôtellerie a commencé là, à Pékin, où j’ai débuté ma carrière en tant que responsable des relations publiques pour un hôtel de charme au cœur de la place Tian An Men. Vingt ans, quatre ouvertures d’hôtel réussies et trois pays plus tard, ma passion et mon dévouement pour l’industrie de l’hospitalité  et du tourisme se poursuivent. Je travaille de manière indépendante en tant que conférencière virtuelle et modératrice dans le domaine de l’hospitalité et je guide les membres de mon programme “Hospitality & Tourism Roundtable” en tant que coach marketing.

3. Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’exercice de votre métier ?
Au fil des années, l’un des principaux défis que j’ai rencontrés était le fait que les acteurs de l’hôtellerie et du tourisme étaient souvent en concurrence acharnée plutôt qu’en collaboration. Ce type d’approche ne profite pas à la visibilité de la destination, mais contraint les entreprises hôtelières à un état de méfiance contre-productif qui se traduit par une sorte d’isolement professionnel.

Malgré la tragédie de ces derniers mois, les récents événements liés à la propagation du Covid-19 ont encouragé de nombreuses entreprises hôtelières à se réunir dans un esprit de collaboration, ce qui n’était guère envisagé ou mis en œuvre auparavant.

Un autre défi, je dois le dire, a été le passage soudain d’un engagement de travail en personne à un engagement en ligne. En tant que personne humaine, être avec des collègues du secteur est comme de l’oxygène pour moi. Cependant, mes antécédents m’ont permis de m’adapter assez rapidement et d’organiser avec succès plusieurs événements en ligne. Plus récemment, j’ai eu l’honneur d’accueillir – virtuellement – certains des principaux événements dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme et d’interviewer des ministres du tourisme et des responsables de l’office du tourisme de plusieurs destinations de vacances de premier plan. Cela m’a donné l’occasion unique de recueillir des informations sur le secteur directement auprès des dirigeants et de les partager avec ma communauté de voyageurs pour le bénéfice de tous.

4. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait faire la même carrière que vous ?
Les temps ont changé depuis que j’ai commencé à travailler dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme, et il est impératif pour quiconque envisage ce type de vie professionnelle d’avoir un état d’esprit agile et de rester concentré.

La technologie et les nouveaux médias évoluent constamment et pour être en phase avec les besoins du secteur, il faut être capable d’évoluer avec eux. Continuez à apprendre, à grandir et à bouger, et poursuivez toujours un objectif.

“Lorsque vous connaissez vos valeurs personnelles, que vous défendez votre éthique professionnelle et que vous êtes conscient de votre valeur, il n’y a pas de comparaison entre l’homme et la femme, mais plutôt entre des professionnels capables de fournir un excellent travail.”

5. Pensez-vous que le rôle de la femme est suffisamment valorisé dans le tourisme ?
Si l’on regarde de près le secteur hospitalier privé on constate que  les rôles de premier plan pour les femmes dans les hôtels sont en augmentation. Cependant, on ne peut pas en dire autant de la place des femmes dans les entreprises, que ce soit dans le monde entier ou, plus précisément, à Maurice, où très peu de femmes occupent des postes de direction. Cela dépend en grande partie de l’héritage culturel et du contexte du pays, mais aussi de la part égale d’opportunités offertes aux deux sexes pour s’épanouir professionnellement et développer leur carrière. Personnellement, j’ai toujours pensé que si l’on a du talent et la volonté de travailler et de rester concentré, le sexe n’a pas d’importance.

6. Avez-vous le sentiment que vous devez faire deux fois plus qu’un homme pour vous imposer dans votre métier ?
Travailler intelligemment, plutôt que de travailler dur, tel est mon mantra. Je pense que, dans le monde d’aujourd’hui, avec tout ce qui s’est passé, en particulier au cours de l’année écoulée, nous devons tous travailler un peu plus pour reconstruire une meilleure industrie du tourisme. Cela s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Lorsque vous connaissez vos valeurs personnelles, que vous défendez votre éthique professionnelle et que vous êtes conscient de votre valeur, il n’y a pas de comparaison entre l’homme et la femme, mais plutôt entre des professionnels capables de fournir un excellent travail.

7. Comment arrivez-vous à concilier votre travail avec votre rôle de femme/mère/épouse?
Tout comme mon mari le fait 🙂 .

8. Avez-vous un role model (local ou international)
J’ai beaucoup de personnes inspirantes auprès desquelles j’aime apprendre, et pas seulement dans le tourisme et l’hôtellerie. Je pense qu’en tant qu’individus, nous devons apprendre sur tous les fronts et pas seulement dans notre secteur. J’adore le travail de la journaliste américaine Oprah Winfrey, j’ai beaucoup appris d’elle en matière d’interviews et de débats. J’admire également le travail de Simon Reeve, journaliste de voyage et explorateur de la BBC, ses émissions reflètent exactement la façon dont je voyagerais personnellement, c’est inspirant et très instructif. Du côté humain, je suis un grand fan du travail de l’explorateur canadien du National Geographic Jeff Fuchs, de la façon dont il parvient à se connecter avec les gens et à donner vie à leurs histoires, c’est fascinant et un exemple extraordinaire d’humanité. Il y en a beaucoup d’autres, mais je dirais que ce sont mes trois principaux. 

9. Quelles sont vos passions ?
J’adore cette question. On peut apprendre beaucoup de choses sur une personne en observant ses hobbies et ses passions. Mes deux plus grandes passions sont mon chien Pepper et mon métier de macramé. Je vais être honnête, cela peut paraître étrange, mais le macramé est une chose qui me permet de rester concentrée et qui ne nécessite pas de wi-fi, donc cela me détend et me met au défi en même temps. Je dirige une petite communauté d’amoureux du macramé comme moi et nous nous rencontrons régulièrement pour nous entraîner. Vous serez surpris d’apprendre qu’il n’y a pas que des femmes dans le groupe… 🙂

10.Gourmande ou gourmet ?
Sûrement un gourmet. Je suis toujours prête à essayer quelque chose de nouveau et je pense que l’on ne connaît jamais complètement un endroit avant d’avoir goûté la nourriture locale.

11. Quelle a été,pour vous, la plus grande avancée féminine de ces 10 dernières années.
Je pense que les femmes du monde entier progressent à la vitesse de la lumière ! Et pas seulement dans la vie professionnelle, mais surtout pour leur développement personnel. Il y a eu une croissance incroyable de la confiance et de la conscience de soi autour de la question. Le bien-être, le respect de soi et même tout simplement le bonheur sont désormais des priorités dans la vie, ce qui est une grande réussite.

12. Quelle est la place du sport dans votre vie ?
Le sport est la clé d’un système immunitaire sain et fort, et c’est aussi l’une de mes plus grandes passions. J’aime particulièrement être sous l’eau, c’est peut-être pour cela que je vis et travaille sur des îles depuis dix ans. Je suis plongeur certifié et apnéiste passionné.

13. Le dernier livre que vous avez lu?
Je lis actuellement “Originals” d’Adam Grant et je viens de terminer “Influence” de Warren Cass. Je recommande fermement les deux !

14. Quel est l’endroit que vous préférez le plus à Maurice ?
J’habite sur la côte ouest et je suis amoureuse de la chaîne de montagnes qui s’y trouve, parfaite pour la randonnée et pour admirer de superbes vues sur le littoral. Le Piton Canot et le Piton de Rivière Noire font partie de mes sentiers de randonnée préférés.

Comment entrer en contact avec Dolores Semeraro :

Website:        www.doloressemeraro.com

Facebook:      www.facebook.com/dolores.sem

Instagram:     www.instagram.com/dolores_semeraro

Twitter:    www.twitter.com/doloressemeraro